Du 12 au 22 novembre, le festival « Venite adoremus » propose une adoration continue dans tous les diocèses de Belgique. L’initiative a rencontré un écho particulier cette année eu égard à la suspension des messes publiques depuis le 2 novembre.

Vatican News

Si l’année de son lancement, en 2007, le festival « Venite adoremus » (Venez, adorons) ne concernait que trois paroisses, il implique aujourd’hui tous les diocèses de Belgique. Une adhésion qui réjouit ses organisateurs et manifeste incontestablement un vrai besoin chez les fidèles.

Durant onze jours, ces derniers ont pu se rendre dans les paroisses, communautés religieuses ou même maisons de repos pour adorer Jésus-Eucharistie. Les veilles nocturnes ont été assurées au domicile des participants, couvre-feu oblige.

Car le festival a dû s’adapter aux restrictions anti-Covid et règles sanitaires en vigueur. Il s’est malgré tout tenu et s’est révélé d’autant plus important compte tenu de la crise actuelle et de la suspension des messes publiques qui en a découlé.

Marie-Agnès Misonne est vierge consacrée, animatrice en pastorale à la basilique du Sacré-Coeur de Bruxelles ; elle coordonne le festival “Venite adoremus” qui se clôt ce dimanche, en la Solennité du Christ-Roi de l’Univers qui marque la fin de l’année liturgique.

https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-11/venite-adoremus-onze-jours-adoration-continue-belgique.html

Entretien avec Marie-Agnès Misonne

 

Venite Adoremus Cathobel
Venite adoremus 2018
Venite Adoremus sur la radio RCF